Les maltraitances physiques

Par exemple : la personne handicapée est intentionnellement bousculée et risque de tomber.<

Les maltraitances physiques laissent des traces souvent visibles

Coups, gifles, bousculades… Les maltraitances physiques peuvent entraîner des chûtes, des brûlures, des ecchymoses.
Le propre de ce type de maltraitance est de pouvoir laisser des traces.
Ce type de maltraitance est systématiquement associé à une maltraitance psychologique et souvent financière.

Cas pratique

Cette dame a des bleus

« Ah, docteur, voilà, cette dame de 82 ans vient d’être admise, il y a une heure avec une fracture du col du fémur. Elle dit qu’elle a glissé sur son parquet…Mais j’ai relevé des ecchymoses dans son dos… Des bleus… Comme des traces de coups… Je me demande…
– La fracture du col par bousculade, on sait maintenant que ce n’est pas rare ! Mais comment le savoir… Elle vit où cette dame ? Chez ses enfants ?
– Les enfants… Ce sont toujours eux les plus indignés si on bouscule la mère ou la grand-mère ! Mais ce sont aussi souvent eux qui l’ont poussée !
– Ça c’est bien vrai ! Le fils ou le gendre rentre à la maison… un verre de trop dans le nez… Et ça dégénère à la moindre dispute !

Comment être sûr ?

– Mais comment être sûr ? Chez les vieilles personnes, la peau est fragile, sensible. La moindre pression, le plus petit choc… tout marque ! Ce n’est pas forcément de la maltraitance…mais quand même. On devrait voir avec son médecin traitant. »

Pour en savoir plus…

Le Dr. Laurence HUGONOT-DIENER précise à la page 12 du livret Comment maltraiter un vieillard à domicile en 10 Leçons :
« Il est vrai qu’au grand âge, la peau est très fragile et les hématomes très fréquents. On sait par ailleurs que les déments chutent plus que les autres. Il n’empêche qu’il faut se poser la question de la maltraitance de façon systématique devant des ecchymoses récurrentes et à fortiori devant des fractures. Quelques questions au patient et à son entourage permettent le plus souvent de se faire une idée de ce qui s’est réellement passé. »