Les négligences

Sommaire : Les négligences

  1. Les maltraitances par négligence
  2. Cas pratique
Par exemple, la personne attend exagérément longtemps pour son repas.

Les maltraitances par négligence

Les maltraitances par négligence actives ont pour but de faire mal. On dit qu’elles sont passives quand elles ont pour origine la méconnaissance des besoins réels de la personne. Les négligences sont un manque d’attention à la personne, l’abandon, des aides insuffisantes ou qui ne sont plus adaptées. Dans les maltraitances par négligence il y un décalage fréquent entre les besoins réels de la personne âgée ou handicapée et les besoins de l’aidant. Les négligences questionnent la dimension éthique de la relation avec un proche devenu fragile.

Cas pratique

Robert a 85 ans.

Il est entré en maison de retraite depuis dix mois environ. Du fait de son âge, Robert n’y voit plus clair . Il souffre aussi de troubles auditifs. Il parle difficilement. Robert est sous protection juridique mais son curateur le visite rarement. Seul son grand cousin lui rend visite un après-midi par mois. Lors de sa dernière visite, Robert n’avait plus ses appareils auditifs et on lui avait posé son plateau repas à même les genoux. Car il entend mal, et il ne souhaite pas manger avec les autres. Ses lunettes cassées n’ont pas été réparées non plus. Comme Robert reçoit rarement de la visite, il ne se plaint pas, mais il s’isole.

Robert est victime de négligences de la part du personnel. Les soignants pourraient l’encourager à porter ses appareils auditifs, ce serait plus facile pour lui de retrouver du plaisir à manger avec les autres, dans les espaces communs. C’est son grand-cousin qui a signalé la situation à Alma. Ensuite il a établi un dialogue avec la direction de la maison de retraite. Depuis cet établissement accorde un regard attentif à l’isolement de ses résidents.

Lire aussi