Lettre d’information n°2 – Témoignages d’écoutants

La souffrance des autres ne me fatigue pas, j’aime la combattre.

Amélie nous explique pourquoi elle a choisi l’écoute

Ma vie professionnelle, je l’ai passée à écouter les autres car j’étais assistante sociale. Je connaissais le bénévolat pour m’être investie au sein d’un foyer d’hébergement pour femmes enceintes. Alors, à la retraite, j’ai choisi d’écouter en rejoignant Alma Paris. Depuis, je mets mon oreille et ma bonne connaissance du système social au profit de l’association.

Sophie témoigne de son souvenir de première écoute

« Suis-je capable ? » fut la première de mes interrogations. J’appréhendais la première prise de contact. Comment comprendre, rassurer et aider son prochain lorsque nous sommes privés de codes visuels ? Je craignais de ne pas réussir à me faire une idée uniquement avec l’écoute et par conséquent de ne pas être en mesure de dénouer une situation de crise.

Paul expose les qualités nécessaires à l’écoutant

La patience est primordiale, l’absence de jugement de valeur l’est tout autant. J’ai souvent eu peur de passer à côté de la souffrance mais c’est aussi cela être écoutant : douter parfois et accepter qu’il n’y ait pas toujours de solutions.

Rejoignez-nous !

Si comme Sophie, Amélie, Paul et Thierry vous souhaitez rejoindre l’équipe de bénévoles écoutants d’Alma Paris, n’hésitez pas à nous contacter !

En savoir plus

Partager cet article