Le choix d’en parler


Souffrance ou maltraitance ?

Souvent la frontière entre souffrance et maltraitance est difficile à cerner car la plupart des maltraitances sont des négligences ou des actes apparemment sans importance.
Des actes qui m’ isolent, qui créent un sentiment de culpabilité ou de souffrance ne sont pourtant pas anodins, c’est pourquoi je ne dois pas rester isolé, je dois en parler.

De la maltraitance psychologique

La maltraitance est une situation complexe qui s’accompagne toujours d’une maltraitance psychologique.

La maltraitance psychologique peut prendre des formes diverses :

  • Infantilisation
  • Dévalorisation
  • Culpabilisation
  • Pressions
  • Chantage
  • Menaces.

C’est difficile d’en parler

J’ai le sentiment que quelqu’un qui prend soin de moi a trahi la confiance que j’avais en lui, mais c’est une affaire privée et je n’ai pas envie d’en parler.

Je crains que le fait d’en parler ne déclenche :

  • Des conséquences que je ne souhaite pas, comme un changement de domicile
  • Des réactions violentes
  • Un abandon
  • Une aggravation de la situation.

Parfois c’est la honte qui me retient.

Je peux faire quelque chose

Malgré mes craintes, je peux faire quelque chose : parler de ce qui m’arrive et comprendre ce qui se passe, c’est faire un premier pas pour que la maltraitance cesse.
En cas de doute, si je n’ai personne à qui me confier, j’ appelle le 3977 ou Alma Paris.
Les bénévoles professionnels d’Alma Paris m’écouteront sans me juger.