Comment me protéger ?

Connaître mes besoins et me faire aider

Me protéger contre la maltraitance, c’est réfléchir à mes besoins et les exprimer.
C’est ne pas hésiter à me faire aider par mes proches, par des associations qui proposent de la compagnie ou des services.
C’est refuser l’engrenage de la maltraitance en appelant Alma Paris quand la relation avec mes proches ou avec les personnes de mon entourage me fait ressentir de la culpabilité ou de la souffrance.

Anticiper

L’anticipation me permet de me protéger :

  • J’exprime et je prépare mes choix
  • Je définis mes priorités, éventuellement je les fais connaître
  • J’évite des décisions prises – par d’autres que moi – dans l’urgence et sans mon consentement.

L’anticipation c’est par exemple :

  • Préparer ma retraite
  • Prendre soin de moi pour me maintenir en bonne santé
  • Réfléchir aux dispositions matérielles et financières qui me permettront de vivre mes choix le plus longtemps possible
  • Réfléchir au mode d’hébergement qui pourrait me convenir si je suis en perte d’autonomie, effectuer des visites d’établissement
  • Désigner les personnes en qui j’aurai confiance si je ne peux plus exprimer mes choix de façon éclairée
  • Savoir identifier les signaux d’alerte pour me mettre en sécurité.

Conserver des relations sociales

Très souvent les situations maltraitantes se déploient :

  • Quand la personne est isolée
  • Ou quand la personne souffre de solitude.

Me protéger contre la maltraitance, c’est avant tout conserver des relations sociales, avoir une activité.

Par exemple :

  • Participer aux activités d’une association.

Avoir recours aux aides auxquelles j’ai droit

Selon ma situation et mon état de santé, diverses aides et prestations pourront m’aider à garder un maximum d’autonomie.

Ce peuvent être par exemple :

  • Le recours à des aides et des soins à domicile
  • Des aménagements de ma maison
  • Le recours à des aides techniques par exemple des véhicules motorisés, voire des machines pouvant effectuer certaines tâches à ma place.

Certaines associations parisiennes proposent de la compagnie et des services de qualité pour des prix très modiques et dans certains cas gratuits aux personnes qui ont de petits revenus.

Me protéger contre la maltraitance, c’est être informé

Les informations concernant les aides et prestations auxquelles j’ai droit, sont disponibles sur des sites dépendant de différents organismes institutionnels. Elles diffèrent selon que je suis un majeur handicapé (18- 60 ans) ou une personne âgée (+ de 60 ans).

Pour en savoir plus…